Haïti – Profil de pays

Haïti – Profil de pays

icon-logo

Renseignements généraux 

Nom officiel :République d’Haïti
Capitale : Port-au-Prince
Superficie totale :27 750 km2
Population (en milliers) :9 801
Devise : 1 CAD = 46.2149 gourdes (HTG) (2017)
Fête nationale : Jour de l’Indépendance, 1er janvier (1804)
Langues : créole haïtien, français

icon-logo

Situation politique

Type d’état : République parlementaire
Chef d’état:

Jovenel Moïse; premier ministre : Dr Jack Guy Lafontant
Élections Novembre 2016

Indicateurs économiques

Stabilité économique et politique

Haïti a obtenu son indépendance de la France en 1804. Jovenel Moïse, le nouveau président, a été élu le 7 février 2017. Le Parlement a ratifié le premier ministre et le Cabinet, et le président Moïse et son gouvernement ont exprimé le désir de poursuivre la réforme de l’énergie et de l’agriculture.

Les deux cinquièmes de l’économie Haïtienne dépendent de l’agriculture, notamment l’agriculture vivrière à petite échelle. Par conséquent, le secteur économique est vulnérable à des désastres naturels fréquents tels que des séismes et des ouragans. Les rémittences sont la première source de devises étrangères, soit l’équivalent de plus d’un quart du produit national brut (PNB) et près du double de la valeur combinée des investissements directs de l’étranger dans les exportations haïtiennes. Le taux de croissance annuel du PNB fluctue entre 2,9 et 1,2 pour cent.

Plus de six millions des 10,4 millions (59 %) d’Haïtiens vivent sous le seuil de pauvreté national, qui est de 2,42 $ US par jour, et plus de 2,5 millions (24 %) vivent sous le seuil de pauvreté extrême national, qui est de 1,23 $ US par jour.

Sécurité

Affaires mondiales Canada recommande aux Canadiens qui se rendent en Haïti de faire preuve d’une grande prudence et d’éviter certaines régions en raison du taux de criminalité élevé en différents endroits du pays ainsi que des tensions politiques persistantes. Cette mise en garde vaut pour les lieux publics, en particulier les quartiers de Martissant, Carrefour, Bel Air et Cité Soleil. Pour obtenir des renseignements détaillés et à jour sur les précautions à prendre en voyage, veuillez vous référer aux conseils aux voyageurs émis par le gouvernement pour Haïti.

Données commerciales

Contexte commercial

Le rapport annuel Doing Business de la Banque mondiale classe les économies sur une échelle de 1 à 190 (1 étant la meilleure) d’après la facilité avec laquelle elles font des affaires. Dans le rapport de 2016, Haïti occupait le 181e rang d’une façon globale et le 76,69e pour le commerce transfrontalier, qui mesure la facilité avec laquelle une expédition uniformisée de marchandises peut être importée ou exportée à travers les frontières nationales. Le temps moyen pour expédier des marchandises hors d’Haïti est nettement inférieur à la moyenne régionale, qui est d’environ deux jours, à un coût minimum moyen d’environ 106 $ CA par conteneur de 20 pieds.

Haïti a simplifié le commerce transfrontalier en améliorant les infrastructures portuaires et en instaurant le système d’échange mondial de données électroniques ASYCUDA qui permet de soumettre les pièces justificatives uniquement en ligne. Cela ne prend que sept formulaires pour mener à bien le processus d’exportation : déclaration d’exportation, connaissement, facture commerciale, autorisation d’exportation, liste d’emballage, certificat fiscal et certificat d’origine.

Bien qu’il y ait de nombreux exportateurs de bonne réputation en Haïti, les importateurs canadiens doivent savoir que la corruption peut être un problème lorsqu’ils font des affaires dans le pays. Haïti figurait au 159e rang sur un total de 176 dans l’Indice de perception de la corruption 2016 de Transparency International, la première place correspondant au pays le moins corrompu. Il est conseillé aux entreprises canadiennes de faire preuve d’une diligence rigoureuse avant de traiter avec une entreprise haïtienne pour s’assurer qu’il s’agit d’une entité de bonne foi qui a bonne réputation. Les importateurs canadiens devraient demander un rapport auprès d’un fournisseur de renseignements sur le crédit afin de vérifier la solidité financière du partenaire.

Initiatives durables

Haïti est un État membre de la Convention interaméricaine relative aux droits de l’homme depuis le 27 septembre 1977. Le pays est donc tenu de respecter et garantir tous les droits et libertés reconnus par la Convention, entre autres sans aucune discrimination fondée sur le genre. Par le passé et ces dernières années, des organisations internationales comme la Banque mondiale ont mis sur pied plusieurs projets essentiels visant à améliorer l’économie d’Haïti. Par exemple, la Banque mondiale propose la Relance de l’agriculture – Projet de renforcement des services publics de l’agriculture II – Financement additionnel, qui vise à accroître l’accès au marché pour les petits producteurs et la salubrité alimentaire dans certaines parties d’Haïti.

Responsabilité sociale d’entreprise

Les protections environnementales et la baisse du taux de chômage sont importantes pour le développement d’Haïti. Caribbean Craft est l’entreprise haïtienne qui produit de la décoration pour la maison en papier recyclé. Fondée en 1990, elle cherche et utilise des matériaux écologiques pour fabriquer des articles recyclés. Son objectif à long terme est de continuer à offrir une diversité d’art et d’opinions qui aident à démarrer des activités aux États-Unis et au Canada. Caribbean Crafts soutient les artisans haïtiens grâce à des salaires équitables, une assurance santé et accident, un système de pension et des prêts sans intérêts pour répondre à leurs besoins en cas de catastrophes naturelles comme des ouragans.

Les débouchés commerciaux :

Haïti exporte relativement peu au Canada, les États-Unis recevant environ 90 % de ses exportations. Mais les produits haïtiens hautement complémentaires à ceux du Canada et la proximité géographique des deux pays en font d’excellents partenaires commerciaux. En outre, l’importante diaspora haïtienne au Canada peut fournir aux importateurs canadiens des moyens supplémentaires d’obtenir des renseignements sur les producteurs haïtiens et faciliter le négoce entre les importateurs canadiens et les exportateurs haïtiens.   

Haïti a deux ports internationaux : Cap-Haïtien (au nord) et Port-au-Prince. Bien que très endommagé par le séisme de janvier 2010, celui de Port-au-Prince reste ouvert et continue d’être utilisé. Les importations et les exportations ont diminué après le tremblement de terre; mais les exportations haïtiennes continuent de quitter le pays à partir d’autres ports intacts du pays et de ports de mer de la République dominicaine voisine.

1.Vêtements et articles vestimentaires
Les vêtements et articles vestimentaires en bonneterie constituent l’essentiel des exportations d’Haïti. De 2014 à 2016, les importations annuelles moyennes canadiennes de vêtements et d’articles vestimentaires en bonneterie provenant d’Haïti ont diminué de 2 %. Mais Haïti est un des pays qui exporte le plus de vêtements et d’articles vestimentaires dans le monde, ses exportations ayant augmenté en moyenne de 3 % entre 2014 et 2016.1.Vêtements et articles vestimentaires

Les usines de vêtements et d’articles vestimentaires sont essentiellement situées dans le parc industriel de Port-au-Prince, et plusieurs d’entre elles ont été touchées par le séisme de 2010. Mais l’industrie du vêtement en Haïti s’est ressaisie et est presque revenue à son niveau de production antérieur. Le rôle essentiel que joue l’industrie du vêtement en Haïti dans les efforts pour bâtir et rebâtir l’économie du pays a été amplement reconnu et des initiatives haïtiennes et internationales pour reprendre la mise en œuvre du plan d’expansion de ce secteur adopté avant le séisme sont déjà en cours

 

2. Fruits de mer
Du fait de la situation géographique d’Haïti, les fruits de mer constituent un deuxième important secteur d’exportation en importance pour le Canada. Ces exportations ont toutefois diminué en moyenne de 19 pour cent entre 2014 et 2016, car Haïti a été touché par plusieurs catastrophes naturelles ces dernières années. L’exportation de fruits de mer d’Haïti dans le monde a également baissé en moyenne de 9 pour cent entre 2014 et 2016.

 

3. Secteurs émergents : art, artisanat et tourisme
En dehors des principales exportations d’Haïti, il subsiste plusieurs secteurs offrant des possibilités d’expansion pour les importations canadiennes en provenance d’Haïti. Les talents hautement créatifs des artisans haïtiens offrent un grand potentiel d’expansion pour les importations d’art, d’artisanat et autres produits artisanaux haïtiens, en particulier le mobilier et les articles de décoration pour la maison.

Autrefois une destination touristique en vogue, Haïti va bientôt offrir des occasions intéressantes de rebâtir cette industrie. Sa riche culture traditionnelle et ses plages magnifiques ne sont qu’une infime partie de ce qu’offre cet État insulaire.

Haïti bénéficie de l’Initiative d’accès au marché canadien, qui permet aux marchandises des pays les moins avancés d’entrer au Canada en franchise de droits de douane et sans être assujettis à des quotas.

Offres d’exportations de TFO Canada 

TFO Canada offre un service de renseignements aux importateurs canadiens intéressés à se procurer des produits provenant d’économies en développement et émergentes comme Haïti. Cela consiste à fournir des conseils pratiques pour s’approvisionner auprès des exportateurs des pays en développement, un bulletin de nouvelles personnalisé incluant de nouveaux contacts en Haïti à mesure qu’ils se font connaître et une base de données à consulter pour trouver de nouveaux produits et fournisseurs. Le tableau ci-dessous donne une idée approximative du nombre de profils de fournisseurs haïtiens disponibles en ligne, avec leurs coordonnées, dans la base de données des fournisseurs de TFO Canada à consulter.

Pour obtenir plus de renseignements sur nos fournisseurs, visitez notre base de données à http://www.tfocanada.ca//exporters-or-support-agencies/?lang=fr

Contacts utiles

Chambre de Commerce et d’Industrie Haïtiano-Canadienne

Tél. : 509 28 13 0773

Courriel : [email protected]

 

AmCham Haïti

18, rue Moïse (derrière l’hôtel Kinam)

Pétion-Ville, Haïti

Tél. : 509-2940-3024/2811-9092

Courriel : [email protected]

 

Jeune chambre de commerce haïtienne

6-3221, avenue Forest Hill

Montréal (Québec) Canada

H3V 1C4

Tél. : 514-383-7191

Courriel : [email protected]

Ambassade d’Haïti à Ottawa

85, rue Albert, bureau 1110
Ottawa (Ontario)  K1P 6A4

Tél. : 613-238-1628
Téléc. : 613-238-2986
Courriel : [email protected]