La vie reprend (tranquillement !) dans le secteur bioalimentaire