UNION SOWDJOMA – CONFÉRER DU POUVOIR AUX FEMMES ET PROMOUVOIR DES PRATIQUES RESPECTUEUSES DE L’ENVIRONNEMENT

En 2013, l’Union Sowdjoma, un consortium de 12 coopératives de femmes, a vu le jour au cœur de la région des Cascades au Burkina Faso. L’Union et ses 1017 femmes membres a fait d’importants progrès dans la
production, la transformation et la commercialisation de beurre de karité biologique et certifié commerce équitable. Par le biais de techniques traditionnelles transmises de génération en génération, l’Union Sowdjoma a autonomisé les femmes membres qui ont reçu divers rôles au sein de l’Union, y compris les femmes en charge des récoltes, de la transformation, de l’emballage, les membres du conseil d’administration, le personnel de supervision et les experts techniques. « L’objectif principal de l’Union est de s’unir pour le développement et l’autonomisation de ses membres », déclare Mme Maïmouna Touré, directrice commerciale et marketing de l’Union Sowdjoma « les membres de l’Union Sowdjoma [qui sont 99 % de femmes], ont pu envoyer leurs enfants à l’école et améliorer leurs conditions de vie grâce à leur activité économique. Au départ, il y a eu une certaine résistance de la part des hommes de leurs communautés qui ne comprenaient pas le processus. Cependant, quand les hommes ont vu à quel point ces femmes contribuaient au ménage, elles sont devenues très acceptées et soutenues »

L’Union s’est engagée à protéger l’environnement et a été certifié par ECOCERT. Ses pratiques écologiques comprennent notamment le reboisement, le recyclage des déchets de production pour créer des allume-feu naturels et l’utilisation de foyers à faibles émissions pour
contrôler les émissions de fumée. Elles collaborent étroitement avec le ministère de l’Environnement pour surveiller et réglementer leur impact sur l’environnement. L’Union exporte ses produits depuis 2016. Cependant, en raison de la pandémie de COVID-19, il y a eu une diminution
significative des commandes en provenance d’Europe. Cela a conduit à une perte de 30 à 40 % de revenus. Malgré ce revers, l’Union a été en mesure de vendre ses produits finis sur les marchés régionaux et nationaux, en élargissant sa portée et en trouvant de nouveaux clients. De ce fait, l’Union a été en mesure de rétablir les ventes de 2022-2023 au même niveau qu’avant la pandémie.

En tant que bénéficiaire du projet « les femmes dans le commerce pour une croissance inclusive et durable » au Burkina Faso, l’Union a participé à une formation pour se préparer à l’exportation. « Avant TFO Canada, l’Union éprouvait des difficultés à accéder au marché canadien en raison d’un manque d’information et des difficultés à accéder aux salons commerciaux canadiens. Après la formation, l’Union s’est rendue compte que « le beurre de karité n’est pas courant sur le marché canadien et que les clients potentiels doivent en être informés », explique Mme Maïmouna Touré. Par conséquent, « nous désirons participer à des événements pour présenter nos produits » sur le marché canadien et d’autres marchés internationaux.

Du 29 septembre au 8 octobre 2023, l’Union a eu l’occasion de participer au salon SARA à Abidjan, Côte d’ivoire. Elles ont rencontré plusieurs acheteurs et obtenu des commandes d’une valeur de 85 730 CAD. L’Union exportera vers le Ghana, la Côte d’ivoire et l’Allemagne. Quelle est la clé de leur succès ? Pour les personnes qui désirent exporter, Mme Maïmouna Touré, recommande « l’obtention d’une certification nationale
et internationale, de fournir des produits de qualité, et de respecter les normes d’emballage internationales. Il est conseillé d’exporter au préalable de petites quantités, puis de passer à des quantités plus importantes. Il est également important de disposer d’un fonds de roulement ou d’autres activités complémentaires pour compenser les périodes d’arrêt potentielles des entreprises. » L’Union vise à doubler la quantité de beurre de karité exportée d’ici à 2025, la faisant passer de 80 000 à 160 000 tonnes.

TFO Canada est ravi de voir que les stratégies offertes lors de la formation des PME ont été déployées et d’améliorer l’accès de ces PME aux marchés internationaux par la participation à des salons commerciaux. À travers notre travail, nous nous engageons en faveur de l’égalité entre les sexes en créant des partenariats commerciaux durables pour les exportateurs des pays en développement. Nous tenons à remercier Mme Maïmouna Touré, directrice commerciale et marketing de l’Union Sowdjoma, pour avoir partagé son expérience.

Notre bureau a déménagé !

Depuis le 10 juin, notre bureau a déménagé à :
66 Slater - Suite 2100, Ottawa,

Ontario K1P 5H1