Les barres de chocolat péruvien adoucissent le marché canadien

Naissance
La société Shattell Chocolates est née il y a cinq ans à Lima, au Pérou, après que la fondatrice, Lisi Montoya, a noté l’absence de chocolat de qualité sur le marché péruvien. Montaya, une chevronnée de l’industrie du voyage à ce moment, avait des clients étrangers qui se plaignaient de ne pas trouver de chocolat péruvien à rapporter en souvenir chez eux. Par conséquent, elle décida de saisir l’occasion que lui offrait ce marché.

Le voyage
Les premiers chocolats produits par Montoya n’étaient pas à son goût. Alors, elle décida d’aller dans différentes villes productrices de cacao dans la région amazonienne du Pérou, afin d’y trouver les meilleures fèves pour ses barres de chocolat. Elle s’est acheté une machine artisanale qui faisait du chocolat de qualité en Argentine. Elle a commencé à suivre une formation sur la fabrication du chocolat à l’Escuela Latinoamericana de Chocolateria de Cuba, et par la suite, elle a suivi des cours sur le chocolat au Mexique et en France.

Montoya a décidé qu’elle voulait s’installer sur le marché international lorsqu’elle s’est rendue compte que le chocolat biologique qu’elle produisait pourrait être apprécié plus dans les pays où la demande en produits biologiques est moyenne.

Mission à l’étranger
Sur invitation du gouvernement du Pérou, Shattel Chocolates a participé au Salon du chocolat à Paris pendant 4 années de suite depuis 2010. Elle a présenté des variétés de chocolat péruvien de haute qualité sur le marché européen. Montoya a appris de nouvelles méthodes de production du chocolat, et tissé de nouveaux contacts, en vue d’exporter ses barres de chocolat en Suède. En 2013, Shattell Chocolates a effectué sa première tentative d’entrée sur le marché nord-américain et a exposé ses produits au Salon de l’alimentation spécialisée aux États-Unis. Cependant, la société n’a pas réussi, car elle ne connaissait pas le marché. Suite à cette expérience, et dans l’espoir de se familiariser davantage avec le marché du chocolat de la région, Montoya a contacté TFO Canada. Cette collaboration a permis à Montoya de participer au Programme de l’école de commerce d’études de marché, un partenariat entre quatre écoles de commerce et TFO Canada. En 2013, Shattell a reçu son plan personnel d’entrée sur le marché canadien de l’équipe de MBA de l’Université Concordia.

Suite aux recommandations de la version finale de l’étude de marché, Montoya a pris part au salon des aliments industriels lors de l’édition 2014 du Salon international de l’alimentation (SIAL), à Montréal, dans le cadre d’un projet de familiarisation avec le marché canadien, fruit d’un partenariat entre TFO Canada et l’Association des exportateurs du Pérou (ADEX). Elle a tissé des relations d’affaires pendant le SIAL avec un des plus grands importateurs et distributeurs d’aliments gastronomiques du monde entier, à Montréal. Cette nouvelle relation a également permis la signature d’un contrat de vente sous la marque du distributeur qui a fait passer la production de Shattell Chocolates de 1 à 4 tonnes de chocolat par mois, poussant ainsi la société à investir dans de nouveaux marchés et de nouvelles infrastructures.

« TFO Canada nous a encadrés par rapport à la manière d’organiser notre société pour les missions à l’étranger. L’organisme nous a également fourni des informations sur d’autres facteurs importants, tels que la réglementation locale sur l’emballage et l’étiquetage qui sont des éléments importants que vous devez ajouter à votre produit pour lui assurer une bonne entrée sur le marché. »

Lisi Montoya, Shattell Chocolates

Notre bureau a déménagé !

Depuis le 10 juin, notre bureau a déménagé à :
66 Slater - Suite 2100, Ottawa,

Ontario K1P 5H1