La mode dernier cri établit une connexion péruvienne

Bien que ce ne soit pas évident de prime abord, la population francophone de la ville de Québec et les citoyens de Lima au Pérou ont beaucoup en commun lorsqu’il s’agit de la mode dernier cri.

Les résidents de la Ville de Québec sont reconnus pour leur flair pour la mode, tout comme le sont les Latino-américains, et surtout ceux de la capitale du Pérou. Il n’est donc pas étonnant que Lima soit devenue un fournisseur important dans la chaîne d’approvisionnement pour certaines des marques les plus prestigieuses au monde et pour le chef de file de la mode qu’est Simons à Québec

« Nous avons tout de suite été attirés par la très grande qualité des tissus de coton Pima que l’on retrouve au Pérou, » a déclaré la directrice des importations Geneviève Bussière lors de sa première rencontre avec le secteur de la mode de ce pays.

Stratégie de diversification

Lorsque TFO Canada à Ottawa a appris que Simons souhait diversifier sa production, le Pérou semblait un choix tout indiqué. Et ce fut un bon choix. Simons, qui a sept magasins au Québec, cherche continuellement à élargir sa gamme de vêtements faits de coton Pima « plus doux que doux », tout en confiant la fabrication à des usines de Lima.

« Avec l’aide de TFO, nous avons trouvé plusieurs fabricants qui font un excellent travail et qui sont prêts à s’adapter, »  confie Mme Bussière. « Dans le secteur de la mode, il nous faut des fournisseurs qui soient en mesure de s’adapter très rapidement aux changements de tendances et aux échéances très serrées. »

Simons est une entreprise familiale fondée en 1840. Elle compte 15 designers à Québec qui créent des vêtements sous une des cinq marques maison Simons. La première collection de coton Pima – une ligne contemporaine de t-shirts pour hommes et femmes – a été lancée en 2006. Ces t-shirts de grande qualité et extrêmement confortables ont connu un tel succès que Simons a ajouté des pyjamas, des sous-vêtements, des chemises habillées et de la lingerie pour lits. Les shorts et les pantalons Bermuda faits de coton Pima font partie des plans pour la collection de l’année prochaine.

Responsabilité sociale

Chaque vêtement de coton Pima porte une étiquette qui donne la description des valeurs uniques au produit. Les cotons sont produits dans les vallées de la côte nord du Pérou. Le fait que le coton soit cueilli à la main assure la grande qualité du coton et les tissus sont reconnus pour le nombre élevé de fils. Les tissus gardent ainsi leur éclat naturel, leur résistance et leur souplesse, même après de nombreux lavages.

Non seulement l’entreprise péruvienne rejoint Simons sur un terrain commun, soit les pratiques éthiques et écologiques, mais elle partage aussi plusieurs des valeurs sociales que recherchent les consommateurs. Ainsi, les pays signataires d’accords de libre-échange (ALÉ) avec le Canada – comme ce fut le cas du Pérou en mai 2008 – s’engagent à respecter les normes en matière d’emploi et d’environnement.

Les démarches comme celles de TFO Canada pour aider les pays en développement à se préparer au nouveau statut de libre-échange ne pouvaient tomber plus à point.

Avant de signer l’ALÉ avec le Canda, les fabricants péruviens étaient tributaires d’importants producteurs de marque aux États-Unis qui annulaient leurs commandes aux premiers signes de ralentissement économique. Grâce aux efforts de partenariat de TFO Canada et d’un financement de le Ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement, quelques-uns des fabricants péruviens ont été en mesure de remplacer les commandes perdues aux États-Unis par de nouvelles commandes du Canada.

Un parcours harmonieux

« Le parcours pour en arrive à ces partenariats a été harmonieux, » note Mme Bussière. Sur les conseils de TFO, Simons a visité le salon de la mode de Lima, Peru Moda.  Ce salon annuel regroupe sous un même toit, les producteurs de textiles, les fabricants et les designers d’avant-garde. Cette visite lui a permis de prendre rapidement le pouls de l’industrie au Pérou.

Les visites de suivi sous la direction d’Abbey Lipman, associé de TFO et expert en mode, ont contribué à maximiser l’utilité de chaque visite, ce qui a mené à une entente de travail qui dure encore aujourd’hui.

« Dans le monde de la mode où les temps de déplacements sont comprimés, chaque minute compte. Le fait d’avoir quelqu’un pour nous guider dans cette toute nouvelle expérience de marché a été un facteur clé dans le succès des partenariats que nous avons établis avec les fournisseurs péruviens. Sans oublier le succès de nos collections en coton Pima auprès des clients du Québec. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre bureau a déménagé !

Depuis le 10 juin, notre bureau a déménagé à :
66 Slater - Suite 2100, Ottawa,

Ontario K1P 5H1