Exploiter la riche histoire du tissage au Swaziland

En alliant la tradition à l’innovation, Gone Rural prône un nouveau modèle d’entreprise sociale visant à rendre autonomes les femmes des communautés rurales. La société appuie 750 artisanes du Swaziland, en leur donnant les moyens de produire des collections de paniers et d’articles de table de grande qualité fabriqués avec la fibre Lutinzi qui pousse localement et d’autres fibres naturelles. Et les résultats sont fabuleux. Les produits artisanaux de Gone Rural sont présentés dans les salles d’expositions de design du monde entier, y compris au Canada par Dix Mille Villages et Far and Wide Collective. Lorsque Gone Rural a démarré ses activités dans les années 60, les femmes du Swaziland jouissaient du statut d’enfants mineurs en vertu de la loi. Mais grâce à l’engagement fort qu’elle a pris envers les femmes et la culture de produits biologiques, l’entreprise se sert de sa créativité pour déclencher un changement au sein des communautés rurales.

Gone Rural a été présentée pour la première fois à l’associée de TFO Canada, Kathleen Holland, lors d’un salon professionnel organisé à Johannesburg, en Afrique du Sud. Après avoir constaté la qualité des produits de Gone Rural, la société a été sélectionnée pour participer au programme Design Africa de TFO Canada. Dans le cadre de ce programme qui regroupait des experts sectoriels ainsi que des designers d’un peu partout en Afrique, Gone Rural a bénéficié d’un accompagnement opérationnel ainsi que d’une certaine exposition aux marchés internationaux. « Les documents de marketing élaborés démontraient qu’ils étaient en avance sur leur temps et rendaient justice à notre travail. Cela a vraiment apporté de l’innovation à notre marque, » a déclaré Julie Nixon, la Directrice générale de Gone Rural. Design Africa a également financé la participation de Gone Rural à un certain nombre de salons internationaux, dont le Salon Ingarda en Afrique du Sud et le salon du design SIDIM au Canada en 2007. Cette exposition au monde extérieur a permis à la société d’accroître ses ventes et de renforcer sa présence sur les marchés internationaux.

« 90 % de nos femmes affirment désormais être les décideuses en chef de leur famille en ce qui a trait aux questions économiques, comparativement aux 38 % à l’échelle nationale. »

La flexibilité est le secret du modèle de Gone Rural. En se fixant comme objectif d’emmener les produits artisanaux sur le marché, Goal Rural renforce les compétences artisanales traditionnelles des femmes afin de leur apprendre de nouvelles techniques et des designs contemporains. Le tissage permet aux femmes de travailler à la maison et aux heures qui leur conviennent, de sorte à ne pas modifier l’organisation quotidienne de leurs vies. La philosophie de Gone Rural est de payer ses artisans deux fois le salaire minimum payé au Swaziland. En effet, pour chaque produit vendu, entre 40 et 48 % du prix de gros sont remis aux femmes comme salaires. Ce revenu permet de rehausser le statut des femmes et renforcer le contrôle qu’elles exercent sur les ressources qu’elles possèdent chez elles. « 90 % de nos femmes affirment désormais être les décideuses en chef de leur famille en ce qui a trait aux questions économiques, comparativement aux 38 % à l’échelle nationale, » a déclaré Julie.

Tout comme de nombreuses femmes du Swaziland, Sibongile Zwane, a appris à tisser avec sa mère qui elle aussi l’avait appris de sa grand-mère. Après avoir fondé son propre foyer et avec trois enfants à sa charge, Sibongile était à la recherche  de moyens pour accroître le revenu familial. Elle a ainsi commencé à tisser pour Gone Rural il y a de cela sept ans, tout en enrichissant son savoir-faire à travers l’apprentissage de nouvelles techniques et de nouveaux designs.  Lorsque Gone Rural a créé le comité des artisans en 2009, Sibongile a été élue cheftaine du groupe pour y représenter sa communauté. Les membres de ce comité sont formés sur les compétences de leadership et exercent une grande influence sur la gestion de la société. Ils ont également défini l’orientation stratégique que devait suivre boMake, une organisation sans but lucratif fondée par Gone Rural pour améliorer le bien-être social des communautés d’artisans. Le secret de la réussite que connait actuellement Gone Rural réside dans le fait que des femmes comme Sibongile ont une voix et une place à la table de discussion.

« Le travail que nous faisons nous donne de la dignité. Il ne s’agit pas d’un legs transmis à des femmes pauvres. Ces femmes sont des artisanes extraordinaires, fortes et talentueuses et elles travaillent pour elles-mêmes. Si elles ne fabriquaient pas de si beaux articles, nous n’aurions rien à vendre au reste du monde. C’est leur savoir-faire, leur force, leur société. »

Notre bureau a déménagé !

Depuis le 10 juin, notre bureau a déménagé à :
66 Slater - Suite 2100, Ottawa,

Ontario K1P 5H1