Approvisionnement en beurre de karité : point de vue d’un acheteur (projet au Burkina Faso)

Maiga Shea Butter est une société canadienne d’origine africaine. Dirigée par Saidou Maiga, la société existe depuis plus de 8 ans. Elle propose des produits naturels pour les soins de la peau, fabriqués à base de beurre de karité. Saidou a participé à la mission des acheteurs organisée par TFO Canada au Burkina Faso en février 2014. Cette mission a permis de renforcer sa chaîne d’approvisionnement en beurre de karité.

1. Comment avez-vous entendu parler du projet de TFO Canada au Burkina Faso? Comment qualifierez-vous votre collaboration avec TFO Canada?
Cela fait plus de quatre ans que j’ai entendu parler de TFO Canada et ses services par l’intermédiaire d’un des associés de l’organisme, Bertrand Walle, qui a conduit la mission au Burkina Faso. Lorsque la promotion de cette mission a été faite, notre société a rapidement accepté d’y participer, étant donné que nous cherchions de nouvelles sources de beurre de karité biologique et équitable.

Grâce à ses services, TFO Canada a insufflé un certain niveau de professionnalisme dans la sélection des sources d’approvisionnement. Il est préférable que les importateurs et les fabricants participent à une mission d’acheteurs bien organisée plutôt que de se charger eux-mêmes de ces activités, car cela améliore et facilite le processus pour eux. Les exposés et les renseignements fournis ont été utiles, surtout en ce qui concerne les aspects de la localisation des productrices de beurre de karité. Un entretien structuré et direct avec une personne-ressource au nom des femmes a été pertinent surtout lorsque les discussions avaient trait aux formalités administratives.

2. Le Burkina Faso était-il votre premier choix pour le pays d’approvisionnement en beurre de karité?

Maiga Shea Butter achète une grande partie de son beurre au Burkina Faso. Après la mission, nous avons décidé d’acheter la totalité de notre beurre au Burkina Faso.

3. Quels conseils donneriez-vous aux exportateurs des pays en développement sur l’établissement de relations entre les acheteurs et les fournisseurs?
Les fournisseurs doivent :

  • Être prêts à rencontrer un acheteur
  • Connaître leur capacité de production
  • Bien connaître la capacité de leur association à honorer les commandes et livrer les produits dans les délais fixés
  • Comprendre et d’être bien informés sur tous les aspects de la négociation
  • Établir un lien de confiance en étant franc et ouvert par rapport aux informations dès le départ
  • Renforcer la communication et les relations avec les clients en maintenant le dialogue
  • Ne jamais considérer l’affaire et la relation comme un accord ponctuel
  • Il serait également souhaitable d’envoyer un courriel officiel à tous les acheteurs après les missions commerciales ou les réunions, afin de poursuivre les discussions ou les négociations.

4. Effectueriez-vous un autre achat auprès de GIE-Karitée du Burkina Faso?
Oui, notre société espère accroître la part de ses approvisionnements auprès de l’association à l’avenir. Cette mission a été un succès pour nous et le service rendu grâce à la mission des acheteurs par TFO Canada est une remarquable initiative d’une grande valeur pour les fournisseurs des pays en développement et les acheteurs canadiens.

De 2012 à 2014, TFO Canada, en partenariat avec le SACO et la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), a mis en œuvre un projet de deux ans financé par le MAECD avec G.I.E-Karitée du Burkina Faso, un groupement de six producteurs de beurre de karité. Le projet incluait des séminaires, des entretiens individuels et une mission commerciale au Canada.

Notre bureau a déménagé !

Depuis le 10 juin, notre bureau a déménagé à :
66 Slater - Suite 2100, Ottawa,

Ontario K1P 5H1